Good Contents Are Everywhere, But Here, We Deliver The Best of The Best.Please Hold on!
Your address will show here +12 34 56 78
ACTUS

Source : OUEST FRANCE : Près de Rennes, le courtage en formation a son cabinet. Publié le 23 février 2017.

Pour permettre aux entreprises de trouver une formation idoine à ses salariés et les orienter, Sophie Gendre et Laëtitia David ont lancé, en février 2016, 2CForma.

Un directeur des ressources humaines a souvent des difficultés à trouver la formation idéale. Le plus souvent, pour surmonter cet obstacle et trouver une solution, le premier réflexe sera d’effectuer une recherche sur internet. Par ailleurs, les formateurs sont souvent des vacataires qui ne peuvent se présenter sous leur entité commerciale, car ils viennent au nom d’un gros organisme de formation.

C’est en prenant en compte ces deux contraintes que Sophie Gendre et Laëtitia David, toutes deux Pont-Péannaises, ont donc l’idée de « soulager le DRH qui met en place une formation » ou toute entreprise sans salarié, les TPE. En février 2016, de cette idée, naît 2Cforma, un interlocuteur unique et neutre qui est le premier cabinet de courtage en formation dans le territoire breton. « 2C Deux C pour Courtage et Conseil et forma pour formation, mais nous ne sommes pas un organisme de formation et une boussole sur le logo, pour s’orienter », explique Laëtitia David.

 

Pour connaître tous les produits du formateur, la première étape est une rencontre systématique de deux heures avec chaque partenaire et, avec l’entreprise, le relevé des besoins.

Jeux de rôle et théâtre d’improvisation

Les deux jeunes femmes sont dans la proximité et ont choisi de mettre leur photo pour cette raison. Leur concept ? « On joue beaucoup sur les outils pédagogiques. Nos partenaires utilisent des jeux de rôle. On travaille avec un professionnel du théâtre d’improvisation. »C’est du sur-mesure, « nous sommes le couteau suisse de la formation, s’amuse Laëtitia. Nous recherchons le partenaire qui convient le mieux à chaque entreprise. »

Sophie Gendre et Laëtitia David se rencontrent en 2011. Leurs enfants fréquentaient la même école et étaient en petite section de maternelle.

S’épanouir dans un métier

Les enfants s’amusent ensemble et les deux femmes s’entendent bien. « Nous avons la même problématique : des enfants en bas âge avec des maris qui ont des postes à responsabilité et qui rentrent tard, nous sommes donc devenues amies », résume Laëtitia. Avec un master 2 en ressources humaines, elle travaille dans la formation. Elle acquiert diverses expériences professionnelles mais est confrontée « en tant que femme, au plafond de verre », regrette-t-elle. « À chaque fois que j’ai voulu évoluer, le poste a été pris par un homme. J’avais l’impression d’avoir fait le tour en tant que salariée. » Arrivée en fin de CDD, elle se retrouve au chômage à 40 ans. De son côté, Sophie Gendre avoue : « Je ne restais jamais très longtemps dans mes anciens boulots. Je cherchais une activité dans laquelle je pouvais m’épanouir et je voulais être à mon compte. J’avais des idées, mais quand on fait partie d’une structure, il faut respecter le choix du chef d’entreprise. Au bout de six ans dans le développement commercial et le marketing, j’ai demandé une rupture conventionnelle qui a été acceptée. »

Des carrières « dans le creux de la vague »

Les amies connaissent alors professionnellement parlant, « le creux de la vague ». En novembre 2015, elles réfléchissent à la possibilité de travailler ensemble. « Nous voulons être vues comme des chefs d’entreprise pas comme des mamans uniquement. C’est le problème de beaucoup de femmes », précise Laëtitia. Quel métier pour Sophie « la commerciale » et Laëtitia « la solitaire » ? Celle-ci souhaite travailler dans le courtage en formation, mais le démarchage ne l’attire pas du tout. Pour Sophie, « c’était une évidence ».

2CForma, 101 A, avenue Henri-Fréville, contact@2cforma.fr ou au 06 42 73 39 61. Formations disponibles sur le site internet : www.2cforma.fr.

 

                           

 

0