Good Contents Are Everywhere, But Here, We Deliver The Best of The Best.Please Hold on!
Your address will show here +12 34 56 78
ACTUS

Source : CLUBICPRO. Publié le 13/07/18.



Apprendre, s’améliorer et garder une employabilité maximale sur le long terme : les formations professionnelles ont le vent en poupe. 2018 devrait apporter son lot de nouveautés afin de permettre aux entreprises et à leurs collaborateurs de s’améliorer pour obtenir les compétences adaptées à un marché du travail hyperconcurrentiel.


Avec l’évolution des technologies, il n’a jamais été aussi facile de se former ou de renforcer ses acquis professionnels. Loin des bancs de l’école, la formation professionnelle assure l’obtention de compétences pérennes sur le long terme. Entreprises et salariés ont tout à gagner à s’engager dans un tel parcours.


2018 sera d’ailleurs une année faste dans le secteur de la formation pro. L’arrivée de technologies comme la réalité virtuelle ou augmentée apportera de nouvelles solutions pour former les salariés à des besoins précis. Internet est bien entendu une autre voie de plus en plus prisée par les ressources humaines. Le smartphone personnel peut lui aussi devenir un outil d’apprentissage très efficace. Tous ces outils et d’autres seront cette année des incontournables de la formation professionnelle.


Au travers de ce dossier, nous vous invitons à découvrir les tendances de 2018, que vous soyez entrepreneur, formateur ou salarié. Les connaissances sont à portée de main, il ne vous reste qu’à les saisir à bras le corps !


Quelques chiffres sur la formation professionnelle



Appuyée par le gouvernement avec l’ouverture en 2015 du Compte Personnel de Formation, la formation professionnelle devient de première importance dans la vie des entreprises et des salariés. En 2016, 59% des salariés suivaient ainsi un cursus de formation. 44% de chômeurs étaient eux aussi engagés dans une telle démarche, d’après l’INSEE. On note cependant que la plupart des personnes qui s’engagent dans une formation professionnelle sont détenteurs d’un diplôme supérieur de type licence/master (74%) ou BTS/DUT (68%). Seulement 22% de personnes sans diplômes entrent en formation. Un fait qui démontre que l’Etat et les entreprises devront encore déployer de gros efforts à l’avenir afin d’offrir un accès équitable à tout un chacun.


Mais quelle perception ont les ressources humaines de la réforme pour la formation professionnelle ? D’après une enquête menée en 2017 par le groupe Cegos, elle est plutôt bonne : 6 DRH sur 10 estiment que la loi de 2014 simplifie l’accès et les droits à la formation. Quant aux salariés, 99% estiment qu’il est impératif de se former tout au long de sa carrière. Mais le coût de la formation doit être partagé entre l’entreprise et le salarié, du moins selon 65% d’entre eux.


réunion formation



Le plus intéressant dans l’enquête reste cependant les avis sur les méthodes les plus formatrices. Le numérique a la côte ! Mélangé à un accompagnement individuel, ce type de formation remporte tous les suffrages. 97% des salariés apprécient d’ailleurs les classes virtuelles, des groupes d’apprentissage à distance. Le numérique permet non seulement de se dédouaner du papier, mais offre aussi un accès permanent à des ressources en ligne.


Les grandes tendances 2018 de la formation professionnelle viennent d’ailleurs confirmer ce constat.

Formation en ligne et digital learning



Au quotidien, les MOOC – pour Massive Online Open Courses – gagnent en popularité auprès des personnes en quête de nouvelles connaissances. Un succès qui s’étend maintenant aux entreprises, avec de nombreux sites proposant des abonnements destinés aux professionnels, qu’ils soient DRH ou formateurs au sein d’une structure spécialisée. Grâce à ces abonnements de type B2B, les entreprises de toutes tailles obtiennent ainsi un libre accès à des centaines de formations diplômantes. Le site spécialisé Udemy, par exemple, propose un accès illimité à des centaines de formations triées sur le volet pour les professionnels.


Les tendances évoluent donc vers une plus large numérisation de l’apprentissage. Des vidéos aux classes virtuelles, l’informatique est un support gagnant pour la formation professionnelle.


udemy logo

 

Mobile learning



S’il y a 10 ans les premiers smartphones et tablettes en étaient à leurs balbutiements, ils font aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien. Dès lors, pourquoi ne pas utiliser ces appareils – de vrais ordinateurs de poche – pour apprendre en situation de mobilité ? Le motto du mobile learning : ATAWAD, pour « Any Time, Any Where, Any Device ». La formation s’invite partout, que ce soit à l’entreprise ou à la maison.


Le gros avantage de l’apprentissage mobile est sa simplicité d’accès. Une application à télécharger pour la tablette ou le smartphone permet d’accéder aux informations essentielles, de manière ludique et simple à gérer.

mobile learning

 

Micro learning


Dérivé du mobile learning, le micro-apprentissage est destiné à utiliser au mieux le temps via des courtes sessions de formation. D’après des études scientifiques, le cerveau commence à perdre sa capacité d’attention au-delà de 20 minutes de concentration. Dès lors, proposer des périodes d’apprentissage de quelques secondes à 20 minutes maximum apporte un maximum d’effet, tout en évitant le stress de longues journées de formations fastidieuses.


Sur PC ou smartphone, le micro-learning devient une vraie tendance à suivre de près pour les prochaines années. Couplés à la gamification, les effets d’une telle pratique offrent de gros bénéfices en termes d’efficacité.


formation

Gamification


Dès l’enfance, le jeu est l’une des meilleures façons d’apprendre, de faire travailler la logique et le travail d’équipe. L’émotion est au centre de ce type de formation professionnelle. Les collaborateurs peuvent obtenir des récompenses, se mesurer à leurs pairs, le tout dans une ambiance ludique idéale pour la stimulation intellectuelle.


Là encore, la formation via des learning games peut être mêlée à d’autres types d’apprentissages, notamment grâce à la réalité virtuelle ou augmentée. L’investissement matériel pourra être plus important, mais le retour sur investissement en vaudra généralement la peine.

gamification

Réalité virtuelle ou augmentée


Dernière tendance qui explose avec l’arrivée des casque VR autonomes : l’apprentissage par réalité virtuelle. Grâce à un équipement adapté, l’apprenti est plongé dans une simulation informatique où il peut interagir à son aise avec le monde virtuel. Plus besoin de déplacer les salariés dans des environnements techniques spécifiques ou à risque, c’est la VR qui prend le relais !


De son côté, la réalité augmentée sert à superposer des images virtuelles au monde réel, généralement via les caméras des smartphones. La formation prend alors une tournure ludique qui se rapproche de la gamification. Les applications de tels systèmes virtuels sont nombreuses et n’ont de limites que l’imagination des formateurs.


réalité augmentée
 
 
0